منتدى عام وشامل
 
البوابةالرئيسيةدخولالتسجيل

شاطر | 
 

 بحث (Diabète sucré)

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
midi007



ذكر
العمر : 23
عدد المساهمات : 336
تاريخ التسجيل : 03/04/2010
علم الدولة : الجزائر

مُساهمةموضوع: بحث (Diabète sucré)   الثلاثاء 06 أبريل 2010, 08:32

Diabète sucré




Présentation

Le diabète dit sucré est une maladie liée à une défaillance des mécanismes biologiques de régulation de la glycémie, concentration de glucose dans le sang. Cette maladie se manifeste par une augmentation sensible de la glycémie, et peut être causée par des facteurs génétiques (voir maladie héréditaire) ou se développer suite à une mauvaise hygiène de vie, ou encore pour des raisons inconnues à ce jour.
En France, on estime que 3,5 % de la population est atteinte de diabète (dont 10-20 % de diabétiques de type 1 et 80-90 % de diabétiques de type 2).

Différents types de diabète

La régulation de la glycémie par l'organisme est en grande partie liée à la capacité des cellules à absorber le glucose, faisant ainsi baisser sa concentration dans le sang. L'insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, dont la fonction est d'augmenter l'entrée de glucose dans les cellules. C'est la seule substance de l'organisme capable d'éliminer le glucose, alors que beaucoup au contraire participent indépendamment à sa fabrication. On distingue deux types de diabète selon les dysfonctionnements présents.

Diabète de type

Autrefois appelé diabète insulino-dépendant (ou encore diabète juvénile), ce diabète apparaît le plus souvent de manière brutale chez l'enfant ou chez le jeune adulte.
Il se caractérise par :
une glycémie (taux de sucre dans le sang) supérieur à 1,26 g/l à jeun ou 8,8 mmols (la valeur normale étant compris de 0,8 et 1,10 g/l , de 1,10 à 1,25 on parle d'intolérance au glucose) et parfois une acétonurie (présence d'acétone dans les urines ,le seuil de passage de l' acétone dans les urines est une glycémie de 2,5 g/l) accompagnée d'une haleine de « pomme reinette » caractéristique et une présence de sucre dans les urines ( glycosurie, le seuil du passage de sucre dans les urines est de 1,8 grammes) .
par une émission d'urine excessive (polyurie) entrainant une soif intense (polydipsie)
appétit anormal augmenté (polyphagie). Il a aussi pour conséquence un amaigrissement malgré une prise de nourriture abondante.
Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune aboutissant à une destruction totale des cellules bêta (qui fabriquent l'hormone insuline) des îlots de Langerhans. Ces cellules sont chargées de la vérification du taux de glucose dans le sang et de produire plus ou moins d'insuline en fonction de la glycémie: ainsi, en cas d'hyperglycémie, l'insuline est produite en plus forte quantité,en cas d'hypoglycémie c'est le glucagon qui est séccrété en forte quantité. Situées dans le pancréas, leur destruction a pour conséquence une absence d'insuline dans le sang. Les diabétiques de type 1 doivent donc s'injecter de l'insuline plusieurs fois par jour tout au long de leur vie et manger de manière équilibrée. Cet équilibre glycémique étant précaire, traitement et alimentation varient au jour le jour en fonction des circonstances (activités, émotions, horaires, maladies, etc.). Le diabétique se doit donc d'être autonome dans sa gestion de la maladie.

Diabète de type 2

Diabète gestationnel
Autrefois appelé diabète non insulinodépendant (ou diabète de l'âge mûr), ce diabète survient classiquement chez l'adulte de plus de 40 ans présentant, dans 80 % des cas, une obésité ou du moins un excès pondéral. Il est quelque fois précedé du diabète de type 1.Au début de la maladie, la production d'insuline par le pancréas est normale (voire excessive).
Mais, les cellules de l'organisme chargées de capter et d'utiliser le glucose deviennent insensibles à l'insuline, d'où une augmentation de la glycémie.
Notons que jusqu'à récemment, ce diabète touchait essentiellement des adultes, à partir de la trentaine. En raison de l'obésité, il touche maintenant de plus en plus d'adolescents voire d'enfants.

Diabète et hérédité

Le risque de transmission du diabète n'est pas le même dans le type 1 ou le type 2. On considère généralement que ce risque est de 5 % dans le diabète insulino-dépendant (type 1). Dans le diabète non insulino-dépendant (type 2), ce risque s'élève à 30 % si un seul parent est atteint, et à 50 % si les deux parents sont diabétiques.

Complications

Un taux de sucre sanguin (glycémie) en dehors d'une certaine norme provoque très rapidement des symptômes:
malaises hypoglycémique et hyperglycémique (malaises acido-cétosiques).
Les complications à long terme du diabète peuvent être séparées en complications des petits vaisseaux (microangiopathie) et complications des gros vaisseaux (macroangiopathie).
Les maladies cardio-vasculaires dues à l'athérosclérose. On retrouve souvent de l'angine de poitrine, voire des infarctus du myocarde passant parfois inaperçus, des accidents vasculaires cérébraux comme des accidents ischémiques et de l'artériopathie oblitérante des membres inférieures. Il est conseillé aux diabétiques de faire un electrocardiogramme une fois par an.
Sur le plan cutanéo-muqueux, on note des difficultés de cicatrisation des plaies sous forme d'ulcères, ces derniers sont courants chez les diabétiques atteints d'artériopathie oblitérante des membres inférieurs.
Sur le plan immunitaire, le milieu sucré profite à beaucoup d'agents infectieux telles les candidoses par une atteinte de l'immunité cellulaire.
Les complications des petits vaisseaux touchent:
Les yeux par la rétinophatie diabétique ischémique (sans formation de néo-vaisseaux) ou hémorragique (avec formation de néo-vaisseaux) pouvant entrainer cécité, microanévrisme, œdème maculaire. Il est conseillé aux diabétiques de faire un fond d'œil une fois par an.
La neuropathie diabétique est un trouble de la sensibilité épicritique et profonde parfois accompagné de douleurs neuropathiques principalement au niveau des membres inférieurs, ces troubles de la sensibilité peuvent entraîner un retard de prise en charge de plaies du pied. Le diabétique ne se rend pas compte qu'il a une blessure par l'absence de stimuli douloureux, il laisse évoluer une blessure pouvant entraîner un escarre, voire un authentique mal perforant plantaire. Les diabétiques testent annuellement leur sensibilité distale avec le test appelé monofilaments.
La néphropathie diabétique pouvant évoluer jusqu'à l'insuffisance rénale. Différentes lésions peuvent atteindre le rein diabétique, surtout les néphropathies glomérulaires et les néphropathies vasculaires.

Étymologie

Le mot diabète vient du grec dia-baïno passer au travers. Les médecins grecs anciens avaient observé ce syndrome : les malades semblaient uriner aussitôt ce qu'ils venaient de boire, comme s'ils étaient "traversés par l'eau" sans pouvoir la retenir. Puis ils maigrissaient, malgré une nourriture abondante, et mourraient en quelques semaines ou mois.

La polyurie - polydipsie (littéralement : beaucoup uriner et beaucoup boire) est une conséquence de

l'hyperglycémie (augmentation du taux de sucre sanguin). Les reins ne peuvent récupérer tout le

glucose filtré, qui passe dans les urines et par osmose appelle l'eau de l'urine primaire et provoque une perte d'eau importante dans les urines, ce qui entraîne une déshydratation et une soif permanentes. Les malades boivent donc parce qu'ils urinent trop et non l'inverse.
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
Admin



ذكر
العمر : 40
عدد المساهمات : 1507
تاريخ التسجيل : 08/11/2009
رقم العضوية : 1
الموقع : منتدى هيثم أمين
علم الدولة : الجزائر





مُساهمةموضوع: رد: بحث (Diabète sucré)   الثلاثاء 06 أبريل 2010, 13:04

Merci mon frère MIDI










[ندعوك للتسجيل في المنتدى أو التعريف بنفسك لمعاينة هذا الرابط]
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
http://sahem-heithem.forumfreek.com
 
بحث (Diabète sucré)
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتدى هيثم أمين :: منتديات اللغــات :: اللغـــــات الأجنبيـــة-
انتقل الى: