منتدى عام وشامل
 
البوابةالرئيسيةدخولالتسجيل

شاطر | 
 

 بحث في (Tabagisme)

استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي اذهب الى الأسفل 
كاتب الموضوعرسالة
midi007



ذكر
العمر : 23
عدد المساهمات : 336
تاريخ التسجيل : 03/04/2010
علم الدولة : الجزائر

مُساهمةموضوع: بحث في (Tabagisme)   الثلاثاء 06 أبريل 2010, 08:42

Tabagisme


1


PRÉSENTATION

Tabagisme, intoxication chronique par le tabac. Les feuilles séchées des plants de tabac sont fumées en pipe ou en cigare, mais majoritairement sous forme de cigarettes.

Le tabagisme représente un grave problème de santé publique à l’échelle mondiale. L’OMS (Organisation mondiale de la santé) estime que, dans le monde, 4 millions de décès sont imputables au tabac chaque année (estimation en 2000) — dont 70 p. 100 surviennent dans les pays développés. Si la tendance actuelle se maintient, ce chiffre devrait atteindre 10 millions de décès par an à l’horizon 2030. En France, le tabac est responsable du décès d’environ 60 000 personnes par an.



Selon le Centre d’information et de documentation sur le tabac, 83,7 milliards de cigarettes ont été fumées en l’an 2000 en France, et environ 28 p. 100 de la population âgée de plus de 18 ans fume (quelque 31 p. 100 des hommes et 26 p. 100 des femmes). La proportion de fumeurs varie en fonction de la tranche d’âge, pour atteindre un pic autour de 18 ou 19 ans. Ainsi, une enquête de 1997 publiée par le Bulletin épidémiologique hebdomadaire révèle qu’un peu plus de 50 p. 100 des jeunes âgés de 19 ans fument (contre environ 26 p. 100 chez les 15 ans).

On peut toutefois noter, depuis 1991 (loi Évin), une diminution de la consommation globale de tabac d’environ 7 p. 100 (9 p. 100 pour la consommation de cigarettes). Cependant, il semble que la consommation de tabac, après une chute importante entre 1991 et 1998, augmente à nouveau depuis 1998 (de 2 à3 p. 100 par an).

2


HISTORIQUE

C'est en explorant l'Amérique que les Européens découvrirent que les Indiens fumaient des pipes de feuilles de tabac. Cette pratique fut introduite en Europe au milieu du XVIe siècle. À l'époque, le tabac était le plus souvent prisé ou fumé en cigare. Au début du XXe siècle, les choses avaient bien changé puisque les fumeurs consommaient plus de mille cigarettes par personne et par an. On considérait alors que le tabagisme était un bon moyen de se détendre et ne comportait aucun risque. Les cigarettes faisaient même partie des rations militaires, avec l'approbation du corps médical.

Les épidémiologistes constatèrent pourtant que l'incidence du cancer du poumon, qui était rarissime avant le XXe siècle, avait connu une hausse spectaculaire à partir des années 1930. Un certain nombre d'études furent entreprises, afin de comparer la mortalité des fumeurs à celle des non-fumeurs sur plusieurs années. Elles ont toutes montré que la mortalité des fumeurs était plus importante, qu'elle soit due ou non à un cancer. De plus, de nombreuses expériences sur les animaux ont mis en évidence le caractère carcinogène de plusieurs des composants chimiques de la fumée de cigarette. En 1962, le gouvernement américain a chargé un groupe de dix experts d'étudier les données scientifiques existantes. Leurs conclusions, publiées en 1964 dans un rapport du ministère de la Santé, établissaient que le tabagisme était dangereux et constituait un grave problème de santé publique.

3


LES EFFETS DU TABAC SUR LA SANTÉ

À partir des années cinquante, des études scientifiques ont démontré la nocivité du tabac, et l’ont mise en évidence comme un important facteur de risque dans la survenue de cancers, en particulier du cancer des poumons et des bronches. La mortalité des hommes d'une quarantaine d'années est deux fois plus importante chez les fumeurs que chez les non-fumeurs. Les experts estiment que 30 p. 100 de la mortalité due au cancer sont imputables au tabac.



En France, le nombre de décès liés au tabac atteindrait 60 000 par an. Le principal cancer lié au tabagisme est le cancer du poumon, responsable à lui seul de plus de plus 20 000 morts par an. Ainsi, un fumeur aura sept fois plus de risques de souffrir d'un cancer du poumon qu'un non-fumeur. De plus, le risque d'apparition de cancers du larynx, de la cavité buccale et de l'œsophage est cinq fois plus élevé dans cette catégorie de la population. Enfin, un tiers environ des cancers de la vessie, des reins et du pancréas est dû à la consommation de tabac.

En outre, le tabagisme multiplie par cinq le risque d'apparition de bronchite chronique et d'emphysème, et par deux le risque de mourir d'une affection coronarienne. Une étude effectuée en 1988, portant sur 4 256 individus suivis pendant vingt-six ans, a montré que le risque d'accident cardiaque augmentait de 50 p. 100 chez les fumeurs, 40 p. 100 chez les hommes et 60 p. 100 chez les femmes. D'autres expériences ont prouvé que les mères fumeuses donnaient plus fréquemment naissance à des enfants prématurés ou petits, probablement en raison du ralentissement du flux sanguin dans le placenta. Trois études dont les résultats furent publiés en 1981 ont indiqué que chez les femmes non-fumeuses dont les maris fument, le risque de survenue de cancer du poumon est accru. Il en est de même chez les enfants non-fumeurs dont les parents fument. Les effets du tabagisme passif ont été dénoncés en 1984.

4


ASPECTS LÉGAUX

Les premières mesures légales contre le tabac furent prises aux États-Unis : obligation d'imprimer un message d'avertissement sur chaque paquet de cigarettes (1964) ; interdiction de la publicité en faveur du tabac à la radio ou à la télévision (1971) ; création de sections non-fumeurs dans les lieux publics et les lieux de travail, rendue obligatoire dans plusieurs villes et États (années 1970 et 1980) ; interdiction des sections fumeurs sur les vols aériens de moins de six heures (1990). Elles furent imitées, avec un certain retard, par la plupart des pays industrialisés.

En France, la législation anti-tabac est définie par la loi Veil du 9 juillet 1976 et par la loi Évin du 10 janvier 1991, qui déterminent des restrictions à la consommation de tabac et encadrent l'activité publicitaire des sociétés vendant du tabac. Elles sont avant tout destinées à protéger les non-fumeurs du tabagisme passif et à dissuader les jeunes de commencer à fumer.

La loi Veil porte interdiction de fumer dans les lieux publics ne présentant pas une ventilation suffisante, dans les écoles et les collèges, dans les véhicules de transport collectif, à moins qu'une séparation efficace entre les zones fumeurs et non-fumeurs puisse être effectuée. Dans les transports ferroviaires, la moitié des places au moins doivent être réservées aux non-fumeurs. La loi Veil interdit également la publicité sur le tabac à la radio, à la télévision et au cinéma, et restreint les espaces qui peuvent lui être consacrés dans la presse écrite. Elle favorise une meilleure information des consommateurs en établissant l'obligation de faire figurer le taux de nicotine et de goudrons ainsi que la mention « abus dangereux » sur les paquets. Un amendement est intervenu en 1989 pour supprimer les détournements de la loi opérés par les publicités pour des articles associés à la consommation de tabac ou portant la marque, le nom ou le logo de produits à base de tabac.

La loi Évin renforce la loi Veil par l'interdiction de toute publicité, même indirecte comme le parrainage sportif ou culturel, pour le tabac, par l'interdiction de fumer dans tous les lieux publics fermés (centres commerciaux, gares, aéroports, etc.) et dans les entreprises, et par l'obligation faite aux établissements de restauration de réserver une zone non-fumeurs correctement ventilée.

5


sevrage du tabac

Des études effectuées sur d'anciens fumeurs ont prouvé que le risque de mourir d'une maladie liée au tabagisme diminuait pour chaque année d'abstinence. Les campagnes d'information sur les méfaits du tabac ont eu des effets significatifs sur le nombre des fumeurs, qui a nettement diminué.

Cependant, de nombreux fumeurs déclarent vouloir arrêter de fumer sans y parvenir. L'explication de ce problème réside sans doute dans l'accoutumance à la nicotine du tabac. La nicotine est désormais classée parmi les substances stupéfiantes créant une dépendance. Certaines études montrent que le coût du tabac, du point de vue financier et humain, est supérieur à celui engendré par la cocaïne, l'alcool et l'héroïne.

Il existe de nombreux programmes destinés à aider les fumeurs à arrêter de fumer. Certains comportent des séances de thérapie de groupe, d'autres ont recours à des techniques de rejet, qui consistent à faire fumer les sujets jusqu'à ce qu'ils en soient malades. On propose également à ceux qui sont fortement dépendants des substituts de tabac, des gommes ou des « patchs » à la nicotine par exemple, destinés à soulager le syndrome de manque.

6- Les conséquences Du Tabac sur la santé

Alors vous comprenez que devenir dépendant d'un produit qui vous fait absorber à chaque bouffée plus de 4 000 produits chimiques, dont une cinquantaine sont cancérigènes, ce n'est pas quelque chose qui va vous aider à protéger votre santé.

Voici quelques tristes statistiques là-dessus...

  • La fumée de tabac tue plus de 45 000 personnes chaque année au Canada (environ 12 000 au Québec) : c'est quatre fois plus que les décès causés par les meurtres, l'alcool, les accidents de la route et les suicides réunis.
    Le tabagisme est la cause directe de 33 % de tous les cancers.

  • 85 à 90 % des cancers du poumon sont causés par le tabac.
  • Les fumeurs développent aussi plus de cancers et de maladies du cœur, de la gorge, de la bouche, des gencives, de la langue, des dents (caries, perte des dents), du pancréas, de l'utérus, de la vessie, des reins, etc.
  • Plus longtemps une personne fume, plus elle s'expose aux effets nocifs des 4 000 produits chimiques.
  • Les fumeurs ont une fréquence et une gravité plus élevées de problèmes respiratoires (souffle court, toux, asthme, grippes, bronchites, emphysème, etc.).
  • Les fumeurs ont une probabilité plus élevée de développer ou d'aggraver des problèmes de santé psychologique comme l'anxiété, la dépression, la nervosité, etc.
  • Le tabagisme réduit la vitalité des poumons et peut les empêcher de fonctionner à pleine capacité.
  • Le tabagisme fait vieillir la peau prématurément : rides plus nombreuses et plus profondes, teint qui devient plus grisâtre, etc.
  • Les fumeurs peuvent présenter des signes avant-coureurs de problèmes de santé reliés aux maladies cardio-vasculaires.
  • Parmi les fumeurs qui ont commencé à fumer à l'adolescence et qui continuent, la moitié d'entre eux mourront d'une maladie causée par le tabac :

    • 50 % d'entre eux mourront entre 35 et 69 ans (22 ans en moins d'espérance de vie).
    • 50 % d'entre eux décèderont après l'âge de 70 ans (8 ans en moins d'espérance de vie).
      Etc.


    </LI>
الرجوع الى أعلى الصفحة اذهب الى الأسفل
 
بحث في (Tabagisme)
استعرض الموضوع السابق استعرض الموضوع التالي الرجوع الى أعلى الصفحة 
صفحة 1 من اصل 1

صلاحيات هذا المنتدى:لاتستطيع الرد على المواضيع في هذا المنتدى
منتدى هيثم أمين :: منتديات اللغــات :: اللغـــــات الأجنبيـــة-
انتقل الى: